Les portes de l’Oisans

La vallée de la Basse Romanche, peu connue, au pied d’imposantes murailles traversées par la RD1091, mérite qu’on s’y intéresse.

À propos : Les portes de l’Oisans

Au départ de Bourg d'Oisans, ce circuit fait environ 38 km aller et retour.

Rendez-vous aux portes de l’Oisans, à Rioupéroux, pour découvrir le musée de la Romanche. Ce musée vous révélera le passé géologique de la vallée mais aussi l’extraordinaire histoire industrielle qui l’a entièrement remodelée au XIXe
et XXe siècles. Vous pourrez aussi faire une halte pour découvrir deux ateliers d’artisanat : l’art de la mosaïque dans l’atelier de Laurence Chapelon-Chain, et la sculpture sur bois, pierre et plâtre dans l’atelier de Pierre Gioria.

Vous traverserez ensuite Livet où vous reconnaîtrez facilement le pavillon Keller et Leleux, cette étrange maison sur pilotis devenue célèbre dans le film Les Rivières Pourpres. Elle appartenait au directeur de l’usine de métallurgie, Charles-Albert Keller qui avait ainsi une vue imprenable sur toute cette vallée industrielle.

La commune de Livet et Gavet possède une industrie bien discrète puisque non loin de là une nature insolite reprend ses droits. En effet, cachés derrière la forêt de Rochetaillée, vivent… des bisons. Oui, vous avez bien lu, des bisons ! Nous parlons bien de ce solide bovidé d’une tonne dont les 70 millions d’individus peuplaient les plaines d’Amérique du Nord avant l’arrivée des Européens. Pour visiter l’élevage, vous devez vous arrêter à l’auberge de la Libellule et signaler votre venue, puis vous rendre à pied vers l’enclos des bisons. Les bisons sont des animaux sauvages, la visite sur les lieux d’élevage est donc réglementée. Pour mieux les découvrir faites une promenade à poney dans la propriété en suivant un magnifique circuit. Pour les fringales, l’auberge prépare du pavé de
bison grillé, de la terrine ou de la viande séchée.

Non loin de l’élevage, vous aurez le loisir de découvrir une étonnante portion de voie romaine creusée en hauteur dans la falaise. La route était en hauteur car la vallée était jadis immergée par le lac Saint Laurent qui se vida brusquement
au XIIIe siècle et dévasta Grenoble. Des panneaux vous raconteront cet épisode de l’histoire de l’Oisans. Pour vous y rendre, garez-vous à Rochetaillée, à proximité de l’hôtel Les Touristes. Dépassez l’hôtel (en direction de Bourg-d'Oisans), puis suivez le balisage VTT sur 500 m, jusqu’à la falaise.

Ouverture

Toute l'année